hands, house, couple

Plan d’épargne retraite (PER) : défiscalisation et épargne

En dépit des pensions de retraite et de quelques autres avantages que le fonctionnaire retraité perçoit, les moments de retraite restent souvent très difficiles à gérer. Certaines personnes retraitées font carrément l’option de se trouver un autre travail. Pourtant, ils ont déjà consacré de nombreuses années aux durs labeurs dans l’administration. Si certaines personnes le font par passion, d’autres le font à défaut ou du moins, par obligation. Pour cause, ils ont besoin d’une source de revenus sûre pour se prendre en charge convenablement. Ils manifestent aussi la volonté de mieux s’occuper de leurs familles respectives. Néanmoins, une personne retraitée peut désormais accomplir facilement ces différentes tâches qu’elle juge tant nécessaire qu’indispensables. Les périodes de retraite doivent a priori constituer vos grands moments de divertissement et de plaisir. Alors, la solution est de souscrire au plan d’épargne retraite (PER) lorsqu’on est encore fonctionnaire dans une administration. De quoi s’agit-il ? Comment ça marche ? Ce contenu vous fournira des informations utiles sur le PER.

Qu’est-ce que le plan d’épargne retraite (PER) ?

Le plan d’épargne retraite (PER) est un ensemble de fonds qu’on épargne à long terme dans le but d’avoir un complément de revenus à la retraite. Cela est accordé sous forme de capital et procure plusieurs avantages sur le plan fiscal. Le PER est rassemblé en trois différentes catégories qui sont :

  • le PER individuel (PERIN)
  • le PER entreprise collectif (PERECO)
  • le PER entreprise obligatoire (PERO).

Le plan d’épargne retraite est officialisé par la loi PACTE et a commencé par être mis en exécution depuis la date du 1er octobre 2019. Il remplace ainsi les anciennes solutions existantes telles que la PERP, la Madelin, la PERCO, la PREFON, la COREM, la CRH, etc. Il est possible de regrouper les PER entreprise pour les rendre unique.

Qui peut souscrire à un Plan d’épargne retraite ?

Tout le monde peut participer au plan d’épargne retraite individuel. Ce qui n’est pas le cas avec le PER entreprise qui est bénéfique seulement aux salariés de l’entreprise. En voici de plus amples détails.

PER Individuel

Le PER individuel peut être attribué à tous les êtres humains en général. Il n’est en aucun cas lié à la situation professionnelle : salariés, fonctionnaires, ouvrier, indépendants, libéraux ou encore, demandeurs d’emploi peut y souscrire. À n’importe quel âge, un homme peut souscrire au Plan d’épargne retraite, même s’il est déjà retraité ou s’il est un mineur. Il peut pleinement bénéficier des avantages d’un plan d’épargne retraite. Néanmoins, certains contrats peuvent exiger une limite d’âge, généralement comprise entre 18 et 68 ans.

PER collectif (PERECO)

Le plan d’épargne retraite collectif est bénéfique pour tous les salariés travaillant dans une entreprise. Il est peut-être demandé dans le contrat une condition d’ancienneté de 3 mois maximum. Cela concerne aussi les anciens salariés à moins qu’ils aient déjà accès à un PER collectif dans leur nouvelle entreprise. La même condition est également applicable à tout le personnel des entreprises qui embauchent entre 1 et 250 salariés. Nul ne force personne à adhérer au PERECO. Du moment où le règlement implique une adhésion automatique de l’ensemble des salariés, les concernés doivent être informés au préalable de leur adhésion. De par ces moyens réglementaires et des 15 jours dont ils disposent, ils pourront faire valoir leur refus d’adhérer au plan.

PER obligatoire

Le plan d’épargne retraite obligatoire peut être mis à la disposition de l’ensemble des salariés de l’entreprise. Les employés sont rémunérés en fonction des catégories auxquelles ils appartiennent. Ils peuvent être des cadres, des non-cadres, des tranches de rémunération, etc. Par ailleurs, la souscription est obligatoire pour les salariés visés.

Quelle est la méthode de souscription à un plan d’épargne retraite ?

Pour souscrire à un plan d’épargne retraite, vous pouvez vous rapprocher de plusieurs institutions. Il peut s’agir d’une institution d’assurance, d’une mutuelle, d’un organisme de prévoyance, d’un gestionnaire d’actifs ou d’une institution bancaire. Vous devez recourir à l’un de ces organismes de votre choix par biais d’un de ses conseillers patrimoniaux indépendants. En fonction de l’institution que vous aurez choisie, le PER peut prendre plusieurs formes. Il peut être exécuté comme un contrat d’assurance collective (PER assurance). Ce dernier a la même structure que le contrat d’assurance-vie et est doté d’un investissement de l’épargne sur des fonds en euros. Il peut s’agir des fonds eurocroissance ou des unités de compte. Les PER assurance occupent actuellement la majeure partie des offres du marché.

Avec le choix des comptes titres (PER bancaire), vos sous peuvent être déposés dans les titres financiers. Par contre, vous pouvez rencontrer des institutions qui vous proposeront uniquement des plans d’épargne retraite. Vous pourrez faire ces versements et gagner plusieurs points qui seront à l’équivalence de la valeur à la retraite et de votre âge. En outre, la loi vous permet d’avoir le nombre de plans d’épargne retraite (PER) que vous souhaitez. Alors, vous pouvez souscrire aux trois différentes offres si vous le voulez.

Comment fonctionne le plan d’épargne retraite ?

Votre organisme gestionnaire du plan s’occupera de la gestion du fonds que vous placez en son sein. Votre épargne PER sera investie dans des fonds variables. Le mode d’investissement dépendra de l’organisation qui gère votre fonds. Vos fonds seront subdivisés en plusieurs parties. Il y aura les fonds en euros, les fonds eurocroissance, encore reconnue sous l’appellation des unités de compte. Ces fonds concernent uniquement les PER assurance. Pour votre PER bancaire, vous bénéficierez de l’investissement en titres, pour ce qui concerne les fonds communs de placement (FCP). Cela est aussi valable pour les fonds communs de placement d’entreprise (FCPE) ainsi que pour beaucoup d’autres fonds.

Comment alimenter votre PER ?

On dénombre de nombreuses méthodes par lesquelles il est possible d’alimenter un plan d’épargne retraite (PER). Vous pouvez choisir de procéder à des versements volontaires et libres au sein de votre administration financière.

Les versements de fonds programmés ou ponctuels

Vous pourrez faire l’option des versements de fonds programmés ou ponctuels. Cette technique est plus recommandée pour vous permettre d’atteindre les objectifs du PER. La dernière méthode qui est aussi importante est de soustraire directement les fonds de vos pensions salariales. Votre employeur peut vous le faire par obligation. De même, vous pourrez choisir vous-même de faire la déduction de votre salaire chaque fois que vous percevez. Vous pourrez aussi utiliser les versements que vous recevez de vos épargnes salariales comme l’intéressement et la participation.

Les versements obligatoires de l’employeur

Il existe aussi des versements que l’employeur est tenu de faire par obligation. Ces derniers sont appelés l’abondement. Le salarié aussi est tenu de faire ce type de versement par période. Vous pouvez aussi utiliser les transferts d’argent que vous faites à partir de vos droits au compte épargne-temps (CET). En absence de ce dernier transfert de fonds, vous pourrez faire recours à des sommes qui correspondent à vos jours de repos que vous n’avez pas perçu.

Les transferts du PER individuel vers un PER d’entreprise

Il est aussi possible d’utiliser les transferts d’autres contrats. En effet, le PER a pour avantage principal de faciliter la transférabilité. Par conséquent, lorsque vous bénéficierez d’un PER individuel, il vous sera possible de transférer votre fonds vers un PER entreprise. L’épargne du PER individuel peut également être transférée vers les fonds investis sur les anciens produits d’épargne retraite. Vous pourrez aussi l’envoyer vers un nouveau PER. C’est pour cela que le PER individuel est souvent reconnu comme le meilleur PER.

Pour rappel, le PER doit nécessairement se décliner autour d’une structure commune qui est subdivisée en trois divers compartiments. Dans le cas d’un PER individuel, c’est uniquement le compartiment individuel qui est actif. Avec le PER individuel, vous serez donc en mesure d’effectuer les nouveaux versements si vous êtes un épargnant. Quant aux PER entreprise et au PER entreprise obligatoire, ils ne sont pas en mesure d’accueillir les transferts de fonds qui proviennent d’un autre PER. Ils ne pourront non plus percevoir de l’argent d’une épargne déjà constituée sur un ancien dispositif de retraite. Par ailleurs, un PER entreprise peut également recevoir de nouveaux versements.

1 réflexion sur “Plan d’épargne retraite (PER) : défiscalisation et épargne”

  1. Bonjour,je suis retraité depuis 2017 et maintenant ça fait depuis décembre 2019 que je ne perçois plus ma retraite,,, maintenant j’habite en Belgique depuis le 17/072019 , s’ils vous plaît aidez moi, Mr Berrichi Mohammed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.